Le métier

Le chaudronnier travaille le métal sous forme de barres et de tôles. C’est un ouvrier qualifié qui participe à la fabrication des machines industrielles, des navires, ou encore des fusées.

A partir d’un dessin de définition, le titulaire du CAP Réalisation en chaudronnerie industrielle reporte en grandeur nature sur la tôle les indications de forme.
Après cette opération de traçage (souvent avec un outil informatique), il découpe, perce et met en forme des feuilles de métal, des tubes, des tuyaux, des profilés. La mise en forme s’effectue à froid, par pliage, cintrage, emboutissage.
Ensuite, il monte et assemble à partir de différents métaux et alliages (acier, cuivre, aluminium, inox, etc.) et à l’aide de boulons, rivets, soudures, selon le plan de l’appareil à construire.
Il utilise les machines-outils semi mécanisées ou à commande numérique.
Il participe à la production d’ensembles chaudronnés de dimensions diverses : petite ou moyenne chaudronnerie (cuves, chaudières, appareils électroménagers, etc.) ou de grosses chaudronneries (réservoirs, cellules d’avion, parois de wagons,, chaudières industrielles, etc.). Il réalise des opérations d’entretien, de réparation d’équipements industriels existants, des opérations spécialisées d’ajustage et de soudage sur des matériels neufs ou en construction.

un secteur porteur :

Les métiers de la chaudronnerie  offre de nombreuses perspectives de recrutement.

Nombre de projets de recrutement en 2017 sur l’ensemble de la France 3 946 avec une difficulté de recrutement pour les entreprise de 68,5% (métier en tension)

Le profil

Le travail de chaudronnier demande des qualités manuelles mais aussi de la robustesse

De solides connaissances en géométrie et trigonométrie, associées à une bonne perception des formes et des volumes sont indispensables.

 

Les débouchés

Les besoins en recrutement de la filière chaudronnerie sont nombreux

Les principaux secteurs d’activité sont :

  • nucléaire,
  • pétrole,
  • pétrochimie,
  • pharmacie,
  • agroalimentaire,

La chaudronnerie reste un secteur d’avenir en pleine évolution. De nombreux postes sont à pourvoir et offrent des rémunérations satisfaisantes.

les métiers accessibles

charpentier/ière métallique (monteur/euse en charpente métallique, monteur/euse assembleur/euse en constructions métalliques, monteur/euse en structures métalliques),

chaudronnier/ière (opérateur/trice en structures métalliques, tôlier/ière, opérateur/trice en chaudronnerie-formage),

soudeur/euse (opérateur/trice en techniques de soudage).

les diplômes préparés par les écoles de production :

CAP réalisation de chaudronnerie industrielle

 

Trouver une école ▸