Actualités de la FNEP

Toutes les actualités

29 avril 2019

L’exposition de l’école Juralternance-Eccofor de Dole – Une démarche artistique

L’occasion pour les visiteurs de découvrir les formations qualifiantes que l’établissement jurassien dispense à ses élèves.
Mais aussi d’apprécier les oeuvres artistiques réalisées par ces derniers dans le cadre d’un cycle d’activités culturelles.
Elles ont été présentées à l’occasion de ces portes-ouvertes.
Pour le directeur d’Eccofor, Jean-Yves Millot, cette démarche permet aux jeunes accueillis d’élargir leurs perspectives.

Voir ▸
03 avril 2019

Usin’Eure : l’école de production inaugurée à Évreux

Formation. L’école de production de la métallurgie, Usin’Eure, a été inaugurée, mercredi 3 avril 2019, dans les locaux de l’association Éducation et formation, en présence du président de Région Hervé Morin.

Officiellement inaugurée, hier mercredi, à Évreux, la première école de production de la métallurgie de Normandie, Usin’Eure, a ouvert ses portes aux premiers élèves en octobre. Les 10 jeunes, âgés de 15 à 18 ans, préparent un CAP de Conducteur d’installation de production (CIP) en deux ans dans un atelier d’usinage neuf de 1 000 m². « Je suis fier d’inaugurer cette première école de production de métallurgie en Normandie. C’est le début d’un projet plus important dans la région », a confié Michel Chouin, président d’Éducation et formation.

Un investissement de 2,5 M€ a été nécessaire pour offrir des conditions d’apprentissage optimales. La Région Normandie a participé au projet à hauteur de 350 000 € et accompagnera son fonctionnement pour un montant de 109 000 € cette année, puis de 150 000 € les suivantes.

« FAIRE POUR APPRENDRE »
La pédagogie du « faire pour apprendre » est le credo de cet établissement. Les jeunes consacrent un tiers du temps de leur formation à l’enseignement théorique et général. Les deux autres tiers, soit vingt-quatre heures par semaine, sont alloués à la pratique et à la fabrication de « pièces mécaniques pour des entreprises industrielles de la région ».

« Nous nous inspirons d’un jeune ingénieur qui a lancé en 1882, à Lyon (69), un établissement fondé sur la bienveillance et un système familial pour former des jeunes en situation réelle, a rappelé Dominique Hiesse, président de la Fédération nationale des écoles de production. À 15 ans, on peut éviter le décrochage scolaire. Ces jeunes ont des dons. Nous valorisons ce qui est caché. Nous sommes aujourd’hui un rempart contre le chômage, le lien entre des jeunes qualifiés et des entreprises cherchant à recruter. »

« À cet âge, c’est terrible de ne pas savoir quoi faire, a surenchéri Guy Lefrand, maire (LR) d’Évreux, président d’Évreux Porte de Normandie et vice-président de la Région Normandie, mais aujourd’hui, ces jeunes ont su saisir la main tendue. »

UNE TERRE DE FORMATION
L’agglomération ébroïcienne est « une terre de formation. Nous développons cette compétence sur notre territoire. Aujourd’hui, Usin’Eure à Évreux, demain une école d’ingénieur sur le plateau de l’espace à Vernon : nous nous engageons à ouvrir des formations dans des secteurs qui recrutent. Notre économie est en souffrance de qualification et le taux de chômage est élevé. C’est une contradiction, a souligné Hervé Morin, président centriste de la Région. À partir de septembre, nous allons nous mettre autour de la table pour discuter formations. Nous bâtirons ensemble un modèle d’enseignement car c’est un scandale, une honte d’entretenir des formations qui n’ont aucun débouché. »

« Ne tenez pas compte de mon costume-cravate, j’aurai pu être à votre place, a lancé Hervé Morin aux jeunes. J’ai eu une adolescence compliquée. Les choses ne sont pas écrites en avance, l’avenir n’est pas tracé. »

DES JEUNES SÉDUITS
Kylian, 16 ans, et Valentin, 17 ans, sont séduits par la formation proposée. « Je cherchais un patron depuis deux ans mais n’ayant pas 16 ans en septembre, c’était compliqué, a expliqué Kylian. Aujourd’hui, je fais ce que je veux. C’est passionnant. Nous partons de rien et obtenons une pièce finale. » Valentin était, quant à lui, en apprentissage « dans la cuisine. Le CIO m’a orienté vers cette formation qui me correspond davantage ». Guy Lefrand s’est permis de souligner que les métiers de la métallurgie n’étaient pas réservés aux hommes et qu’il serait bon « de travailler au recrutement de jeunes femmes ».

Les adolescents ont forcément acquiescé !

21 mars 2019

les Ecoles de Production à Cracovie

2 élèves et 1 maitre professionnel au salon de l’éducation à Cracovie avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes du 20 au 23 mars 2019.

La présentation de 2 métiers et de la pédagogie des écoles de production sur un salon inspiré du Mondial des Métiers de Lyon. http://targiedukacyjne.pl/pl

 

08 mars 2019

Le 8 mars est la Journée Internationale pour les Droits des Femmes

« Je n’ai jamais eu d’hésitation a faire un métier dit masculin…

les hommes est les femmes sont vraiment complémentaires dans ce métier d’usinage

les hommes ont les bras et le cerveau, bien sûr …et les femmes ont le cerveau et après les bras »

cliquez sur la’image pour lire la vidéo

27 février 2019

Les écoles de production : un pari pour l’avenir

En France, un peu moins de 100 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans dipôme (CAP ou Bac). Les écoles de production sont une solution pour ces jeunes ne sont pas faits pour le système scolaire traditionnel. Leur pédagogie s’est adaptée aux jeunes.

Voir ▸
21 février 2019

Le mondial des Métiers Eurexpo Lyon

Les Ecoles de Production d’Avergne Rhône ALpes présentent sur un stand au 23ème Mondial des Métiers à Lyon – Eurexpo du 7 au 10 février 2019

le Mondial des Métiers qui est aussi le lieu de découverte des métiers et de l’information sur les choix professionnels est un événement unique. C’est aussi un lieu de démonstrations des métiers, d’une ampleur inégalée en Europe. Le Mondial des Métiers 2019 a proposé des espaces d’exposition, de pédagogie et d’apprentissage qui illustrent concrètement la relation école-entreprise.

AURAEP a présenté les métiers des écoles de production par l’entrée du numérique. Nous avons pu faire des démonstrations d’imprimante 3D, d’un scanner, de la DAO (Dessin assisté par Ordinateur), et la présentation de Eden School, l’école du numérique.

 

 

11 février 2019

inauguration de l’école de production Gorge de Loup

Lundi 11 février 2019 l’école de production gorge de Loup a inauguré ses nouveaux locaux
105 Avenue Sidoine Apollinaire – 69009 LYON par le président de l’école de gorge de loup, Vincent Hilaire, l’ancien président qui a lancé les travaux Henri Morel, le directeur Daniel Chambodut, tous les élèves, quelques anciens élèves et entreprises partenaires, le président de la fédération nationale des Ecoles de Production Dominique Hiesse, la présidente de l’union régionale des écoles de production Ségolène de Montgolfier et son vice président Marc Teyton.

Stéphanie PERNOD BEAUDON,
Vice-présidente déléguée à la Formation professionnelle, à l’apprentissage et aux sports s’est prêtée au jeu de la coupe du ruban d’inauguration avec une meuleuse.

Etaient également présents Joël TRONCHON adjoint au Maire du 9ème arrdt de Lyon
Thomas RUDIGOZ Député de la 1ère circonscription du Rhône
Paul ROLLAND Président UIMM Lyon France
3 représentants de la Fondation Total
1 représentant de la Fondation AYUDAR

Les Enjeux de cet agrandissement était d’Améliorer la visibilité et la reconnaissance de l’école. Accueillir et former plus d’élèves. Pérenniser le savoir-faire et s’adapter aux innovations technologiques. Et pouvoir répondre au besoin croissant d’ouvriers qualifiés en mécanique d’usinage. Réduire le décrochage scolaire. Promouvoir le métier
Objectifs
– passer de 45 à 60 élèves en 2020
– Augmentation de la surface d’atelier de 300m2
– Aménagement de 120m2 d’espace de vie pour les élèves et les équipes
– Achat de 10 machines-outils et 10 stations-PC
– Achat d’1 imprimante 3D performante
– Embauche de 2 maîtres professionnels supplémentaires

Le PROJET a comporté 3 volets entre 2017/2020 :
1- L’augmentation de la surface et des équipements de production pour former davantage d’élèves.
2- L’amélioration du cadre de vie et d’accueil des élèves grâce à de nouveaux espaces de vie plus agréables et plus adaptés et grâce au renfort de l’équipe.
3- L’innovation technologique en développant une filière « Impression 3D » afin que les élèves restent performants et attractifs pour les entreprises qui innovent dans leur technologie de production.

05 décembre 2018

Visite de 2 députés à Dole

L’école de Production JurAlternance de Dole a reçu 2 députés

M. Gérard Cherpion, membre de la commission des affaires sociales (2ème circonscription des Vosges) et M. Jean-Marie Sermier, vice-président de la commission du développement (3ème circonscription du Jura)