Le métier :

Bijouterie fantaisie, en or, avec des perles ou des pierres ? À chaque parure, son métier. Le créateur de bijoux fantaisie assemble des éléments en bois, en cuir, en plastique, etc. Le bijoutier fabrique ou répare des bijoux en or, en argent, en platine. Il exécute une étude et un prototype. Il découpe et façonne le métal. Minutieux, précis, le bijoutier fait aussi preuve d’imagination artistique.

Quant au joaillier, il intervient dès que la parure se compose de pierres précieuses ou fines. Il crée une monture qui les met en valeur, ou fait appel à un créateur qui définit le modèle. Avant d’être sertis dans le bijou, émeraudes, turquoises, saphirs… sont taillés par le lapidaire. La taille du diamant est réservée au diamantaire.

Bijoutier et joaillier sont des métiers très proches, le métal et la pierre étant souvent présents dans le montage d’un bijou. Tous deux sont capables de discerner une pierre synthétique d’une pierre précieuse.

Ils sont salariés d’une entreprise ou bien travaillent comme artisans.

 


Ce métier est fait pour vous :

Si je veux travailler de mes mains

Mes passions : le bricolage et la réparation, créer et construire des objets.
Mes qualités : curiosité, ingéniosité, grande habilité manuelle, patience, sens de l’esthétisme.


La formation :

Le titulaire du CAP Art et techniques de la bijouterie-joaillerie est capable d’exécuter en totalité un bijou, en métal précieux ou non. Il sait également transformer, réparer ou restaurer les pièces qui lui sont confiées.

Il travaille sous l’autorité d’un responsable d’atelier dans une entreprise artisanale ou une PME. À partir des consignes qu’il a reçues, il exécute, selon l’option choisie, un assemblage, un sertissage, un polissage ou une finition. Il peut également participer à des travaux de petite restauration. Après plusieurs années d’exercice, il peut se voir confier des tâches plus complexes.

La formation du tronc commun porte sur les spécificités des métaux, des gemmes et des perles, l’utilisation de l’outillage, la représentation graphique et la lecture d’un dessin en 3D.

L’option polissage finition permet d’acquérir les techniques nécessaires à la réalisation d’une finition et d’un polissage de pièces ne présentant pas de difficultés techniques particulières.


Les débouchés

Poursuite d’études :

Ce CAP débouche sur la vie active mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en 2 ans en BMA (brevet des métiers d’art).


Les diplômes préparés par les Écoles de Production :

CAP Art du bijou et du joyau

Trouver une école ▸