Le métier :

La création et l’entretien d’espaces verts comportent des activités très variées notamment la réalisation :

⇒ Les travaux de création :
• Terrassement et maçonnerie paysagère en vue d‘une implantation d‘une terrasse, d‘escaliers, d‘allée de
circulation, d‘un muret en pierre, d‘un bassin ;
• Plantation d‘arbres, d‘arbustes ou conifères, de vivaces afin de créer un espace de vie agréable. Végé-
taux disposés en haie, massif ou isolés ;
• L’engazonnement se réalise au niveau de terrains de sport, de parcs et jardins de particuliers. Cela demande
un travail sur sol très régulier ;
• Utilisation d’engins de terrassement .

⇒ Les travaux d’entretien :
• Taille d’arbustes, de haies et tonte ;
• Traitement phytosanitaire en cas de maladies ou de parasites sur végétaux, ou de désherbage chimique ;
• Élagage et soins aux arbres.


Un secteur à potentiel :

En 2015, le secteur du paysage, c’est :
• 29 100 entreprises
• 91 800 actifs
• 5,14 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

• 91800 personnes au travail (89% des salariés sont des hommes et 11% des femmes).

• 29 100 entreprises du paysage, en 10 ans, le nombre d’entreprises dans le secteur a crû de 74% : 12400 entreprises ont été créées entre 2006 et 2016.

44% des entreprises anticipent une hausse ou une stabilité de l’activité.


Ce métier est fait pour vous :

Les travaux paysagers, réalisés en extérieur, nécessitent :
• Une bonne condition physique avec des positions de travail parfois inconfortables ;
• Une capacité à s’organiser de façon autonome ;
• Des capacités d’autonomie et le sens des responsabilités pour le chef d’équipe ;
• De bonnes connaissances techniques.


Les débouchés :

Les emplois salariés se trouvent dans le secteur privé (entreprises paysagistes) ou dans le secteur public
(communes, associations, etc) comme ouvrier qualifié ou chef d’équipe.
Les personnes qualifiées peuvent créer leur propre entreprise paysagiste, pour devenir prestataire de services
auprès d’entreprises ou d’organismes, et auprès de particuliers, dans un secteur où la qualité des prestations
est de plus en plus requise. La progression de carrière est possible pour des personnes motivées.
Il est possible de poursuivre des études en élagage, construction paysagère, en botanique, en gestion durable
du patrimoine paysager, ou en BTS aménagement paysager.


Diplôme proposé par les Ecoles de Production :

Titre Professionnel Ouvrier du paysage :

CAP travaux Paysagers :

Certification travaux paysagers

Trouver une école ▸